20/07/2024
11:30

Bienvenue sur le site du Collège Simon VINCIGUERRA


Collège Simon Vinciguerra

MAGAZINE NUMÉRIQUE DU COLLÈGE- DÉCEMBRE 2018

Rédigé le Vendredi 21 Décembre 2018 à 08:06 | Lu 804 fois | 0 commentaire(s)

Pour cette édition de fin d'année : Les Noëls du bout du monde ainsi qu'un article sur a Festa di a Nazione. Bonne lecture !


MAGAZINE  NUMÉRIQUE  DU  COLLÈGE-  DÉCEMBRE 2018

La célébration de Noël aux quatre coins du monde.

C’est bientôt Noël ! Mais savez-vous que l’on ne fête pas Noël de la même façon partout dans le monde ?


Noël au Pays du Soleil Levant.

Si vous êtes célibataire, vous passerez sûrement la soirée seul, ou entre amis, et mangerez un KFC de Noël.

Si vous êtes expatriés, vous pourrez garder vos coutumes habituelles et même acheter des décorations et un sapin. Dans des supermarchés vendant des produits étrangers vous pourrez même trouver de la dinde !

Un point très important qui fait que Noël n’occupe pas une grande place dans la culture japonaise c’est que ce jour n’est pas férié au Japon, donc tout le monde travaille normalement jusqu’aux vacances du Nouvel An.

Les japonais, dans un but commercial, ont su importer les célébrations de Noël dans leur pays comme ce fut le cas pour la Saint Valentin et Halloween. Noël n’est pas vraiment une fête familiale et personne ne croit au Père Noël au Japon. C’est plus une fête pour les amoureux et les enfants qui reçoivent leurs cadeaux au pied du lit, ou plutôt du futon pendant la nuit !


‘’Hyvää Joulua’’

C’est ainsi que l’on se souhaite « Joyeux Noël » en finnois. La Finlande, pays des mille lacs, des forêts infinies, des longs hivers et des clairs étés, est située entre la Suède et la Russie. Les préparatifs de Noël commencent très tôt. Penser aux fêtes permet d’oublier la longueur des nuits et le manque de lumière.

Le mois de décembre est convivial et les amis sont invités à boire le « glögi », vin chaud sucré et épicé. Il y a des soirées organisées avec une partie du programme de Noël : bons plats, petits discours et chansons. Ces petites fêtes sont appelées « pikkujoulu ».

Le grand jour c’est le 24 : on dirait que tout s’arrête en Finlande. Les restaurants ferment, les transports en commun ne roulent plus. Comme au Moyen-Âge on proclame la trêve de Noël de Turku, l’ancienne capitale. C’est une cérémonie symbolique très importante pour les Finlandais.

Noël se fête en famille. Ce jour-là, on n’oublie pas les morts et des dizaines de bougies sont allumées sur les tombes. Le soir, le Père Noël visite en personne chaque maison. Les enfants sont déguisés en lutins rouges. Le Père Noël demande s’il y a là des gentils enfants. Les enfants hurlent que oui et le Père Noël, qui a beaucoup de travail, laisse les cadeaux au milieu du salon. Ce sont donc les lutins qui font la distribution.

Ensuite on sert un bon repas. Le jour de Noël se passe tranquillement en famille et le jour suivant, celui de la Saint-Stéphane est aussi un jour de vacances où l’on fait très souvent des promenades en traîneau.


Christmas on the Beach.

En Australie, Noël se passe au soleil, sur la plage. C’est là-bas le milieu des vacances scolaires d’été. On chante, on s’offre des cartes sur lesquelles on voit un traîneau tiré par quatre kangourous blancs. Beaucoup d’australiens fêtent Noël en plein air, et la plage de Bondi à Sydney peut accueillir jusqu’à 40,000 visiteurs. C’est devenu un lieu traditionnel de rassemblement pour les touristes également.

Le déjeuner de Noël est un repas traditionnel fait de jambon cuit avec du miel et des clous de girofle, de la dinde servie avec de la sauce aux canneberges, des pommes de terre au four, de la citrouille et des panais grillés et le fameux Christmas pudding en dessert. On ouvre des emballages en forme de gros bonbons dans lesquels on trouve un petit cadeau surprise et une couronne en papier qu’il faut absolument porter.

L’Australie compte désormais plus de 200 nationalités parmi ses citoyens et les traditions s’entremêlent au fil du temps. Mais lorsqu’ils se retrouvent sur la plage c’est plutôt en maillot de bain, autour d’un barbecue accompagné de bières bien fraîches que les australiens s’échangent leurs cadeaux. Les poissons et fruits de mer remplacent aussi la dinde tout comme les desserts aux fruits supplantent le traditionnel pudding. Et contrairement à la culture anglo-saxonne, on préfère le champagne frais au lait de poule !

Merry Christmas !!!!!

 

 

Noël au Mexique.

Premier choc, le Père Noël n’existe pas pour les mexicains ! C’est une fête très religieuse, au soleil certes, qui dure 9 jours à laquelle participe toute la famille. Et c’est Jésus en personne qui apporte les cadeaux que les enfants découvrent le 25 au matin.

Comment se déroulent les festivités de Noël ?

Au Mexique, les festivités de Noël sont très populaires et s’étalent du 16 au 25 décembre. Les gens sont catholiques et très croyants et durant 9 jours vont célébrer les « posadas » : l’objectif est de se retrouver chaque soir en famille, mais aussi avec les amis proches, comme l’ont fait Marie et Joseph qui s’arrêtaient dans les auberges (« posadas » en espagnol) durant leur voyage de Nazareth à Bethléem.

La tradition est célébrée selon un rite précis : la famille et les amis se divisent en deux groupes ; l’un sort de la maison et l’autre reste à l’intérieur. Deux personnes restées à l’extérieur tiennent dans leurs mains des figurines en céramique de Joseph et Marie, et commencent à chanter une chanson traditionnelle dans laquelle ils réclament un toit pour la nuit. Ceux qui sont restés dans la maison répondent par une autre chanson qu’il n’y a pas de place pour les accueillir. S’ensuit un long dialogue par chansons interposées jusqu’à ce qu’ils ouvrent leur porte à Marie et Joseph. On allume alors de petites bougies.  La période des « posadas » se termine par la destruction des « piñatas » par les enfants. Les adultes les suspendent généralement au milieu d'un espace vide et les enfants, le soir du réveillon de Noël, la battent jusqu'à la rompre, faisant tomber les bonbons.

Quelles traditions respectent-ils le plus à Noël ?

Les mexicains décorent leur sapin différemment chaque année, sans oublier la crèche ! Et puis ils maintiennent le dîner traditionnel avec toute la famille le soir du 24 décembre. Ils donnent des cadeaux, surtout aux enfants. Au Mexique, on respecte la tradition du 6 janvier, comme en Espagne qui marque l’arrivée des Rois Mages : les enfants laissent une chaussure sous le sapin de Noël pour recevoir de l’argent.

                                                                                          ¡Feliz Navidad !


                                                            
 


" La Piñata " tradición navideña de México.
" La Piñata " tradición navideña de México.





                  ------  FESTA DI   A   NAZIONE ! -------


 

 

L’ottu di dicembre hè celebrata « A Festa di a Nazione » in Corsica sana.


Urighjine: In l’annu 1729, a Corsica hè sottu à a duminazione genuvese, ma a rivuluzione cumencia in a regione di u Boziu, è si stende in tutta l’isula.

Di dicembre di u 1730, a rivolta s’urganiseghja è a Corsica sceglie i so generali : Luiggi Giafferi, Andrea Ceccaldi, l’abbe Raffaelli è Ghjacintu Paoli, u babbu di Pasquale.

Ma Genuva chjama i so alleati, a Francia è l’Austria pè ricunquistà a Corsica.
U 30 di ghjennaghju di u 1735 hè fatta a separazione definitiva di a Corsica è di Genuva, è cusi l’isula diventa indipendente.

 

L’ottu di dicembre, ghjornu di l’immaculata cuncessione, hè da tandu sceltu pè celebrà a festa di a Nazione.

Quist’annu, e nostre scole bislingue anu da cantà e canzone « Amerindianu », « Quassu » è « Ghjochi » cantate da u famosu gruppu Diana di l’Alba. E nostre scole seranu accumpagnate à a ghitarra da Stefanu Perfetti, cumpositore è cantadore di a canzona « Quassu ».


MAGAZINE  NUMÉRIQUE  DU  COLLÈGE-  DÉCEMBRE 2018




Nouveau commentaire :