Adaptation Scolaire et Scolarisation des élèves Handicapés en Corse du Sud

Dépistage


::: Introduction

Le regard du professionnel de l’enseignement, qu’est le maître de la classe, conjugué à celui des membres du Rased, permet de repérer les élèves présentant des signes d’alerte. Il est alors indispensable que, dès ce moment, soient engagés avec les parents les échanges nécessaires afin de les informer et de les associer aux démarches d’aides entreprises au sein de l’école.
À partir de ce repérage, un médecin de PMI ou un médecin de l’éducation nationale, selon l’âge de l’enfant, effectue un dépistage qui peut intervenir dès la maternelle. Un second dépistage sera organisé dans les mêmes conditions, auprès des enfants de 5-6 ans, par le médecin de l’éducation nationale.

À l’issue des investigations réalisées en milieu scolaire, les parents sont invités, si nécessaire, à consulter pour leur enfant des professionnels de santé afin qu’un diagnostic soit établi. Ce diagnostic, pluridisciplinaire, s’appuie toujours sur un bilan médical, orthophonique et psychologique.

Ces bilans peuvent être faits en ville auprès de professionnels de santé ou, pour les cas complexes, dans des centres de référence hospitaliers dont la liste établie par la direction de l’hospitalisation et de l’organisation des soins (DHOS) sera régulièrement publiée par le Comité français d’éducation pour la santé (CFES.

Le diagnostic de dyslexie doit être le fait d’un professionnel. En effet, les troubles de l’apprentissage et les troubles présentés par les dyslexiques sont très proches pour des causes différentes et nécessitent des remédiations différentes.

::: Aller plus loin
Troubles du langage oral et écrit : Comment les prendre en compte ?

Langage : compétences attendues, signes d’alerte, axes de travail
Rédigé par JLM IEN_ASH le 24/03/2009 à 11:16
Cette liste de 37 signes révélateurs de dyslexie a été trouvée sur un autre site internet. ( voir le site

Général

Apparemment brillant, intelligence supérieure à la moyenne, s'exprimant bien à l'oral, mais incapable de lire, d'écrire ou d'orthographier au niveau de sa classe.
Etiqueté paresseux, sot, peu soigneux, immature, " manque de travail " ou " problème de comportement ".
N'est pas suffisamment en difficulté pour justifier d'une prise en charge.
Bon QI mais échoue aux évaluations en classe. Réussit mieux à l'oral qu'à l'écrit.
Se croit bête. A peu d'estime de soi. Dissimule ses faiblesses grâce à des stratégies de compensation ingénieuses. Niveau de frustration et de stress élevé face à la lecture et aux contrôles.
Doué pour les arts, le théâtre, la musique, les sports, la mécanique, l'art du conte, le business, les affaires, le design, la construction ou les métiers d'ingénieur.
Se disperse et rêve souvent. Se perd facilement et n'a pas la notion du temps qui passe.
A du mal à soutenir son attention. Peut paraître hyperactif ou absent.
Apprend plus facilement à travers la manipulation, les démonstrations, l'expérimentation, l'observation et les supports visuels.

Vision, lecture et orthographe

Se plaint de vertige, de mal de tête ou de mal de ventre lorsqu'il lit.
Désorienté par les lettres, les chiffres, les mots, les séquences ou les explications orales.
Lorsqu'il lit ou écrit, fait des répétitions, des substitutions, des omissions, des additions, des transpositions et des inversions de lettres, de chiffres et/ou de mots.
Se plaint de ressentir ou de voir des mouvements non existants lorsqu'il lit ou écrit.
Donne l'impression d'avoir des problèmes de vision non confirmés par un bilan ophtalmologique.
Excellente vue et très observateur ou alors manque de vision binoculaire et de vision périphérique.
Lit et relit en ayant du mal à comprendre.
Orthographe phonétique et incohérente.

Audition et langage

Hypersensibilité auditive. Entend des choses qui n'ont pas été dites ou non perçues par les autres. Facilement distrait par les bruits.
Difficulté à formuler ses pensées. S'exprime avec des phrases télescopiques. Ne termine pas ses phrases. Bégaie lorsqu'il est sous pression. A du mal à prononcer les mots complexes, mélange les phrases, les mots et les syllabes lorsqu'il parle.

Graphisme et motricité

A du mal à écrire ou à copier. Tenue du crayon inhabituelle. Ecriture irrégulière ou illisible.
Maladroit, mal coordonné, peu habile aux jeux de ballon ou aux sports d'équipe. Difficultés dans les tâches de motricité fine ou grosse. Sujet au mal des transports.
Peut être ambidextre et confond souvent la droite et la gauche, au dessus et au dessous.

Maths et gestion du temps

A du mal à lire l'heure, à gérer son temps, à intégrer l'information ou les tâches séquentielles, à être à l'heure.
Pour compter, a encore besoin de ses doigts ou d'autres " accessoires ". Connaît la réponse mais ne sait pas la présenter par écrit.
Sait compter mais a du mal à compter les objets et à compter l'argent.
Est bon en arithmétique mais en difficulté avec les problèmes. Bloque au niveau de l'algèbre et des niveaux mathématiques supérieurs.

Mémoire et cognition

Excellente mémoire à long terme pour les expériences personnelles, les lieux et les visages.
Mémoire faible pour les séquences, les faits et les informations qui n'ont pas été expérimentées personnellement.
Pense essentiellement en images et en ressenti et non en sons et en mots (peu de dialogue interne).

Comportement, santé, développement et personnalité

Extrêmement désordonné ou alors maniaque de l'ordre.
Peut-être le bouffon de la classe, le fauteur de trouble ou alors trop discret.
A été précoce ou, au contraire, en retard dans les étapes de son développement (marcher à quatre pattes, marcher, parler, faire ses lacets…).
Sujet aux otites, aux allergies.
Peut être un gros dormeur ou, au contraire, avoir le sommeil léger. Enurésie.
Seuil de tolérance à la douleur particulièrement élevé ou faible.
Un sens élevé de la justice. Très sensible. Perfectionniste.
Les erreurs et les symptomes augmentent de façon significative sous la pression de l'incertitude, du temps, du stress ou de la fatigue.
Rédigé par JLM IEN_ASH le 24/03/2009 à 11:12