Adaptation Scolaire et Scolarisation des élèves Handicapés en Corse du Sud

Textes Officiels


Veuillez cliquer sur le lien ci-dessous afin de télécharger le rapport de la commission Ringard à propos de l'enfant dysphasique et de l'enfant dyslexique.
Ce document nécessite ACROBAT READER pour être visualisé.

Rapport de la commission Ringard : en pièce jointe ci dessous.

dysphasie_rapport_men.pdf dysphasie_rapport_ringard.pdf  (195.31 Ko)

Rédigé par JLM IEN_ASH le 24/03/2009 à 11:10

C. n° 2002-024 du 31-1-2002
NOR : MENB0200174C


La maîtrise de la langue orale et écrite constitue l'enjeu central de toute scolarité et, au-delà, un élément essentiel de l'exercice de la citoyenneté.

Le développement de compétences langagières et linguistiques est un facteur déterminant dans l'élaboration des processus de communication et de conceptualisation. Il fait, à ce titre, l'objet d'une attention particulière de la part des parents, ainsi que des professionnels, enseignants en particulier, concernés par l'éducation du jeune enfant.

En effet, toute difficulté persistante présentée par un élève en ce domaine est susceptible d'induire des conséquences dommageables sur son développement personnel et scolaire. C'est la raison pour laquelle, dès l'école maternelle, la manifestation de difficultés requiert la vigilance et un ajustement de l'action pédagogique.

Pour certains enfants cependant, cette action conduite dans le cours normal des activités de la classe ou de l'école, s'avère insuffisante ou inefficace. Lorsque l'ensemble des signes d'alerte manifestés par un élève laisse à penser que les difficultés qu'il rencontre peuvent être en rapport avec des troubles spécifiques du langage oral ou écrit, il est indispensable de mobiliser les compétences d'une équipe pluridisciplinaire capable d'approfondir les examens et d'établir, dans les meilleurs délais, un diagnostic fiable. Les enfants porteurs de tels troubles nécessitent en effet une prise en charge précoce et durable, parfois tout au long de leur scolarité.

Texte en intégralité : C. n° 2002-024 du 31-1-2002
Rédigé par JLM IEN_ASH le 24/03/2009 à 11:06