Lycée Giocante de Casabianca

Samedi 6 Juin 2020

ENT et Pronotes

Académie de Corse

Ministère E.N.

BASTIA








U manuale di corsu :« Isula Mondi »

Concours de la Résistance : Le lycée à nouveau primé pour l'édition 2011-2012


© Photo : Musée de la Résistance à Chateaubriand
© Photo : Musée de la Résistance à Chateaubriand
Une fois de plus, comme ce fut le cas les années précédentes, notre établissement a été distingué au palmarès 2011-2012 du Concours national de la Résistance et de la Déportation.

Sur le thème «  La Résistance dans les camps nazis », trois élèves de la classe de la Seconde 9 ont réalisé un dossier qui a été primé par l'obtention du premier prix national dans la catégorie Travaux collectifs des lycées.
Marine Simon-Ciosi, Virginie Verdier et Julia Warrand, accompagnées de leur professeur, seront ainsi conviées à une réception officielle, au ministère de l'Éducation nationale (courant novembre ou décembre), au cours de laquelle elles recevront, des mains des autorités officielles (ministre de l'Éducation nationale, ministre des anciens Combattants, représentants des associations des anciens Combattants et Résistants ), leur récompense.

Déjà lauréates au niveau départemental, elles ont donc franchi le palier suprême, et ce, grâce à la rédaction d'un travail au format imposant (plus de 120 pages...), marqué surtout par une démarche scientifique, une écriture et un choix documentaire de très grande qualité.

Aussi, c'est avec fierté que l'ensemble de notre communauté lycéenne se réjouit de ce succès qui l'honore de la plus belle des manières.




Lisez l'article paru à ce sujet dans Corse-Matin le jeudi 11 octobre 2012

Concours de la Résistance  : Le lycée à nouveau primé pour l'édition 2011-2012
Le lycée Giocante de Casabianca vient de s’illustrer une fois de plus, sur le plans national, grâce au brillant travail réalisé par trois de ses élèves. Julia Warrand, Marine Simonciosi et Virginie Verdier viennent de remporter le prix national du concours de la Résistance et de la Déportation. Elèves en Première scientifique depuis la rentrée scolaire, elles étaient en classe de Seconde lorsqu’elles se sont lancées dans cette aventure.
Chaque année, ce concours organisé par la fondation de la Résistance et l’Éducation nationale incite collégiens et lycéens à se pencher sur le deux guerres mondiales afin d’entretenir le devoir de mémoire.
« Nous avons choisi de participer au concours parce que le sujet nous a intéressées. Il s’agissait d’évoquer la Résistance dans les camps nazis et ce thème reste très peu abordé dans les manuels scolaires. », explique Marine. Les trois adolescentes n’ont pas compté les heures pour réaliser un dossier de près de120 pages. « Nous avons fait beaucoup de recherches sur internet en prenant soin de les vérifier et nous sommes entrées en contact avec des associations pour obtenir différents témoignages », note Julia. Un travail rigoureux dans lequel l’originalité a su trouver sa place : « Une partie du projet a été de réaliser une boîte dans laquelle nous avons conçu une sorte d’origami contenant des messages d’espoir écrits en plusieurs langues », précise Virginie.

Remise des prix au ministère en décembre
La participation des trois lycéennes a donc été remarquée dans un premier temps, au niveau départemental puisqu’elles ont remporté le concours. Puis une sélection a été réalisée à l’échelon national, parmi l’ensemble des candidats. « Nous devrions aller à Paris au mois de décembre pour la remise des prix, annonce le professeur d’Histoire, Hubert Lenziani. Nous serons reçu au ministère de l’Education nationale. Le lycée s’est déjà illustré dans ce domaine puisque nous avions au cours des dernières années, quelques élèves qui ont été primés au niveau national. Le travail de la dernière édition est particulièrement remarquable et il n’est pas impossible qu’il donne lieu à une publication à des fins pédagogiques ». Une joie et une fierté partagées également par le proviseur du lycée, Marc Leccia : « J’attache une importance particulière à ce type d’événements qui permet à tous de se souvenir des sacrifices qui ont été faits dans le passé. D’autant que la Corse a payé un lourd tribut au cours des deux guerres mondiales »


© Photo : Gérard Baldocchi - Texte : Sandra Carlotti



              
Lu 786 fois

Università di Corsica
ONISEP
CANOPE
EDUSCOL