École Inclusive – 06 77 01 92 51 - Cellule de réponse aux parents

Foire aux questions + Organigramme + Formulaire de demande



* F.A.Q. Foire Aux Questions

1 - Mon enfant est accompagné par un AESH dans le cadre d'un établissement en PIAL. Qu'est-ce que cela signifie?
Votre enfant a une notification d'aide humaine que l'éducation nationale doit mettre en œuvre. Le pôle inclusif d’accompagnement localisé (PIAL)  permet de mettre en place l'accompagnement auquel a droit votre enfant plus rapidement et de manière plus adaptée à ses besoins. C'est une nouvelle forme d’organisation de proximité qui rapproche la gestion des accompagnants (AESH) des élèves et de leur famille pour organiser l'accompagnement au plus près des besoins de l'élève La notification d’aide humaine de la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) n'est pas du tout remise en cause par l'organisation du PIAL. Avant tout, il s’agit de de contribuer aux apprentissages des élèves et au développement progressif de leur autonomie.
Ainsi, les AESH sont affectés dans un PIAL ;  le coordonnateur du PIAL, en lien avec l'équipe pédagogique, organise les emplois du temps des AESH  pour chaque période, de manière à répondre au plus près aux besoins des élèves.


2 - Qu’est-ce qu’un accompagnant mutualisé ?
L'accompagnement mutualisé n'est pas une nouveauté. Depuis 2012 l'aide mutualisée peut être notifiée par la CDAPH : elle est destinée à répondre aux besoins d'accompagnement d'élèves qui ont besoin d'appui ponctuels mais qui  ne requièrent pas une attention soutenue et continue. Dans le cas de l’accompagnement mutualisé, l’accompagnant (AESH) est recruté pour s'occuper de plusieurs élèves et non d'un seul enfant. Il peut s'en occuper successivement. Par exemple, il accompagne un élève le matin et un autre élève l'après-midi. Dans certains cas, il peut aussi s'occuper en même temps de plusieurs élèves scolarisés dans une même classe. Quelle que soit la forme de l'aide (individuelle ou mutualisée),  c’est toujours la CDAPH qui précise les activités  que l'AESH doit assurer auprès de votre enfant. L'accompagnement mutualisé permet aussi d'augmenter le temps de travail des accompagnants et ainsi de leur offrir des conditions de travail plus attractives.

3 - Dans le cadre d'un PIAL les  besoins restent-ils évalués par la CDAPH ou le sont-ils par l'établissement scolaire ?
Les CDAPH continuent bien entendu à évaluer le besoin d'accompagnement et à le notifier. Les PPS, élaborés par la CDAPH, précisent,  souvent, les activités principales des personnels chargés de l’aide humaine. Ensuite, au plus près des élèves, les PIAL organisent les aides  pour développer une réponse ajustée  aux besoins  évalués par la CDAPH.    Il s'agit donc  au sein des PIAL,  de  prendre en compte les besoins éducatifs particuliers de chaque élève en situation de handicap et de concevoir l’accompagnement humain  comme  un appui qui s’adapte et évolue en fonction des besoins de l’élève au regard du temps, de l’espace, des domaines ou des disciplines d’apprentissage, des périodes de stage ou de formation en milieu professionnel le cas échéant. Cette prise compte fine des besoins de l'élève et de son évolution  est importante dans la perspective  du développement de son autonomie. Chacun est à sa place, la CDAPH prescrit et l'éducation nationale met en œuvre.

4 - Comment va s'organiser l'accompagnement individualisé dans le cadre d'un PIAL?
L'accompagnement individualisé n'est absolument pas remis en cause. On retrouve dans le PIAL des accompagnements de tous les types - individuel, mutualisé et collectif. Ainsi, si votre enfant a une notification d'aide humaine individualisée, il sera  accompagné par un  AESH individualisé pour le volume horaire et pour les domaines d'activités précisés dans la notification de  la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

5 - Que se passe-t-il en cas d’absence de l’accompagnant ou de nouvelle notification ?
L’organisation initiale du PIAL et sa dotation permettent de prendre en compte d’éventuelles nouvelles notifications d’aide humaine attribuées à un élève en situation de handicap en cours d’année scolaire. Par ailleurs en cas d'absence ponctuelle   d'un accompagnant, la souplesse d'organisation du PIAL peut permettre une réorganisation temporaire du service.

6 - Est-il prévu d'intégrer les services médico sociaux aux PIAL ?
Pour la prochaine rentrée scolaire les PIAL sont positionnés comme des  dispositifs  centrés sur la coordination des AESH. A terme,  on peut envisager une évolution vers des PIAL renforcés. Les moyens d’accompagnement  - qu’ils soient d’ordre pédagogique, éducatif et thérapeutique    pourront être coordonnés  dans le cadre de conventions de coopération.

7 - Un élève peut-il bénéficier d'un AESH  dans le cadre du PIAL s'il n'est pas notifié?
Non, c’est impossible  Seule la notification de la CDAPH ouvre un droit à l'accompagnement par un personnel chargé d'aide humaine.

8 - Quel bénéfice pour les élèves au sein d'un PIAL?
L'AESH étant mieux intégré à la communauté éducative, l'accompagnement  étant évolutif  en fonction des périodes, des difficultés constatées, l'élève est mieux pris en charge et moins stigmatisé. Enfin ses besoins sont mieux identifiés grâce à une évaluation pédagogique concertée  qui permet d'apporter de meilleures réponses. Le PIAL permet également de mettre en place l’accompagnement rapidement, dès lors qu'il est notifié et permet plus de continuité de l'accompagnement (remplacement lors des absences d'accompagnement, participation aux sorties scolaires, organisation des périodes de stage).

* Organigramme PIAL Corse du Sud

organipial2a.pdf OrganiPIAL2A.pdf  (2.19 Mo)

Carte en pdf (accès via Web)
École Inclusive – 06 77 01 92 51 - Cellule de réponse aux parents

* Formulaire de demande

École Inclusive – 06 77 01 92 51 - Cellule de réponse aux parents